I. Définition de la Naturopathie

1. La place de la Naturopathie dans le Monde

2. Le Triangle médical

3. Les 5 rôles du Praticien de Santé Naturopathe

4. Les 5 « -ismes »

II. Qu’est-ce que la Santé ?

III. Les outils du naturopathe

1. Les 10 techniques

2. Les 3 cures

3. Le Bilan naturopathique, déroulement d’une consultation

 

 

I.  Définition de la Naturopathie

 

On peut trouver deux origines éthymologiques au terme « Naturopathie ». La première est donnée par Scheel et Lust au début du 20ème siècle qui le définissent grâce à l’anglais : « Nature’s path », le chemin de la Nature. C’est à dire que, pour être en bonne santé, il faut suivre le chemin de la nature.
La seconde sera donnée par P.V. Marchesseau, le père de la naturopathie en France qui, en 1935, interprète la particule « pathie » dans naturopathie ou « pathe » dans naturopathe, comme « passion, ressenti ». La Naturopathie, devient alors une médecine qui se réalise avec son coeur, en suivant son propre ressenti.

LUnion Européenne classe elle la naturopathie parmi les « médecines non-conventionnelles », terme officiel, que l’on préférera toujours aux termes :

  • « médecine  complémentaire »
  • «  médecine parallèle » parce que l’on sait bien que les parallèles ne se rencontrent jamais…
  • « médecine alternative », puisque ce n’est pas soit l’une soit l’autre, mais bien toutes les médecines agissants en synergie qui devraient prendre en charge un patient.

 

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), considère la naturopathie comme la 3ème médecine traditionnelle après la médecine ayurvédique et la médecine traditionnelle chinoise.

 

La FENAHMAN, la fédération française de naturopathie nous donne la définition suivante :
« Fondée sur le principe d’énergie vitale de l’organisme, la naturopathie rassemble les pratiques issues de la tradition occidentale et repose sur les 10 agents naturels de santé. Elle vise à préserver et à optimiser la santé globale de l’individu, sa qualité de vie, ainsi qu’à permettre à l’organisme de s’auto-régénérer par des moyens naturels. »

 

1.  La place de la Naturopathie dans le Monde

 

La naturopathie est reconnue très inégalement par les États dans le monde :

Les pays où la naturopathie est intégralement reconnue sont les suivants :

  • Au sein de l’Union Européenne : Allemagne, Grande Bretagne, Irlande, Norvège, Pays Bas, Danemark, Suède, Hongrie, Portugal
  • En dehors de l’Union Européenne : 10 états des USA, 5 provinces du Canada, Afrique du Sud, Australie, Pacifique sud, Chine, Russie, continent Indien.

D’autres pays tolèrent l’existence de la naturopathie, mais la profession ne bénéficie d’aucun cadre juridique. C’est le cas de l’Italie, la Belgique, l’Espagne, la Suisse… et la France.
Enfin, dans certains pays, sa pratique est interdite : le Luxembourg et l’Autriche

 

En France, aucune loi n’encadre la profession, et son exercice est libre sous respect des conditions suivantes :

  • Pas d’usurpation du titre de « docteur en médecine »
  • Pas de diagnostique mais un « bilan de vitalité »
  • Pas « traitement de la maladie », Prévention et corrections de « terrain »
  • Pas d’ingérence dans un traitement médical en cours.

 

L’on peut donc définir le Praticien de Santé Naturopathe (PSN) comme un Éducateur de santé, dont le rôle est d’optimiser l’état de santé de l’individu qui décide de se prendre en charge. Si la maladie est diagnostiquée par le médecin allopathe, le PSN accompagne à chaque fois que c’est possible le Médecin intérieur si cher à Hippocrate et qui correspond aux processus naturels de régénérescence et d’autoguérison.

 

  Page suivante : 2.  Le Triangle médical >>